Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Escapade au Maroc

par Jean-luc Marechal 28 Août 2008, 21:21 Voyages

Une seule semaine de vacances cet été , c'était vraiment pas suffisant  ! En 2 clics sur internet , un pour reserver l'avion et l'autre pour l'hôtel, en toute dernière minute, et me voici débarquant au Maroc pour 4 jours à Marrakech , la fascinante cité impériale que j'avais déjà découvert lors d'un précédent périple. Histoire de retrouver un couple d'amis et de revoir avec grand plaisir Bekrim , un journaliste marocain atypique , possédant une culture infinie ,une gentillesse et un sens de la "débrouille" hors du commun qui nous aura beaucoup servi durant ce séjour , et je pèse mes mots. Grâce à lui, j'ai pu m'immerger complètement dans la culture marocaine et sortir des sentiers battus touristique de cette magnifique région. 4 jours hors du temps,  4 jours magiques et colorés, 4 jours à oublier le rythme trépidant de notre bonne vieille Europe...
4 jours malheureusement gachés par une étourderie  de ma part : j'ai en effet oublié mon appareil photo et mon portable dans le taxi qui nous ramenait à l'aéroport le jour du départ ! Ce carnet de voyage sera donc réduit à la portion congrue en terme de photos, car même si j'avais 2 appareils, les photos les plus interessantes à mon goût  se trouv aient dans celui ci, actuellement surement sur le marché noir de la place Djema el Fnaa ,pour le plus grand bonheur de mon chauffeur de taxi qui grâce à l'étourderie de votre serviteur a du gagner  l'équivalent d'un an de salaire ...il a du reste disparu de la circulation d'après mes amis marocains sur place, qui ont remué ciel et terre pour le localiser. Je serai vraisemblablement plus vigilant lors de prochaine aventures ...même si plaie matérielle n'est pas mortelle ;-).

En tout cas merci à toi Bekrim pour cette plongée dans ta ville , dans ton univers , dans ta famille. Merci pour ces fou-rires, pour ces pannes de voitures au milieu de l'Atlas , au milieu de nulle part, pour ces discussions endiablées et passionnées jusqu'au bout de la nuit sur les sujets les plus variés. Je sais déjà que j'y retournerai très bientôt , pour partager de nouveau nos cultures et refaire le monde autour de nos fameux "doubles carburateurs" (double bière locale qui fait oublier la fatigue et la chaleur Marrakchie"...;-)


La magnifique vallée d'Asni , juste avant Imlil

A guère plus d’une heure de Marrakech, la Vallée d’Asni s’élève à contre flanc de certaines des plus hauts sommets de l’Atlas. Elle déploie la beauté et la pureté d’une nature encore en grande partie intacte et offre un havre de paix après le tumulte de la ville rouge.

Pour atteindre cette sereine contrée, on traversera des paysages aux nuances infinies. On imaginera du confort de notre véhicule, le style de vie qu’avait ses habitant dans un passé pas si lointain. Les chemins muletiers, les douars à flanc de colline ou encore les bergers menant leur troupeau sont un rappel constant de la relativité du temps. L’arrivée à Asni tend à rompre cette contemplation. Ce village ne présente en effet aucun intérêt particulier mais il marque le moment du choix entre continuer tout droit vers Marigha, Ouirgane et Tizi n’Test ou bifurquer vers Imlil et le djebel Toubkal, le point culminant de l’Atlas.

Le charmant petit village de montagne d’Imlil est le point de passage obligé de tous les randonneurs qui souhaitent entreprendre les 4167 m du mont Toubkal. Situé à 64 Km de Marrakech, il est également une porte d’entrée au superbe parc National du Toubkal. Créé en 1942 et couvrant une superficie de 38 000 ha, ce parc offre la possibilité de faire de superbes randonnées. Au fil du temps, les plateaux et falaises alternent avec des gorges encaissées, les cyprès succèdent aux genévriers dans une véritable explosion de nuances et de senteurs.

 

L’attraction exercée par le Toubkal est toutefois au cœur de la vie d’Imlil. Elle apporte le gros de l’activité économique du village et génère de nombreuses initiatives. On y trouvera des guides de montagne brevetés ou des muletiers pour la prise en charge de votre matériel de bivouac et de votre sac. Les personnes expérimentées et en bonne condition physique pourront réussir l’ascension du Toubkal et la redescente sur Imlil en deux jours sans aucun problème. La période idéale pour la faire est entre juin et septembre.



De l'eau dans le désert !

Le barrage de Lalla Takerkoust situé à environ 35 km  au sud ouest de Marrakech a été construit entre 1929 et 1935 pour l'irrigation et la production d'énergie électrique. Il est construit sur l'oued N''fis qui prend sa source dans la chaîne du haut Atlas et qui est un affluent de l'oued Tensift traversant d'Est en ouest l'immense plaine alluviale du Haouz de Marrakech d'une superficie d'environ 6.000 Km² jouant un rôle important dans l'économie agricole du Haouz. Il s'agit d'un barrage poids en béton comprenant 28 plots qui créait à l'origine une accumulation de 53 millions de mètres cubes. Du fait de l'envasement important, le volume en mars 1975 n'était plus que de 34 millions de mètres cubes. Compte tenu de l'envasement important et dans le cadre des extensions et de la modernisation de l'ensemble de périmètre du Haouz le barrage de Lalla Takerkoust a été surélevé entre 1978 et 1980 afin de porter la superficie irriguée à 9.800 ha et la production moyenne annuelle d'énergie électrique à 15 millions de KWh. On peut y pratiquer du jet ski, du ski nautique, et le restaurant "chez Serge" qui domine l'édifice vaut le détour par sa situation.

 


commentaires

badadi 31/08/2008 16:56

Beau récit de voyage illustré par 2 belles photos.La seule consolation pour l'appareil photo perdu c'est que tu as fait un heureux qui n'a surement jamais eu autant d'argent dans sa poche.Bonne rentrée.

Haut de page